Tradition et modernité se sont côtoyées !

– Samedi 29 juillet –

Si vous n’avez pas encore essayé cette activité, réservez une heure de votre dimanche pour venir tester le Skimboard !

IMG_20170728_162331

Ce sport est un dérivé du surf qui se pratique sur une planche de plus petite taille que son cousin. Le principe est de jeter sa planche et ensuite de s’élancer dessus pour glisser sur une vague.

Un sport qu’on a pas l’habitude de trouver sur Bordeaux !
Avant de s’élancer sur le bassin de 20 mètres de long, un exercice d’équilibre vous attend pour les plus joueurs.

IMG_6404


Après l’eau, l’air ! Ou plutôt le tir. Cet après-midi certain se sont essayés au tir-à-l’arc. Mais quelques heures avant cela, nous avons pu assister à une démonstration de son ancêtre japonnais.

Le Kyudo est un art martial Japonais issu du tir-à-l’arc guerrier.

img_6535.jpg

Le kyudo est une des voies martiales japonaises, cherchant le développement de la discipline du corps et du groupe, par la maîtrise des gestes.

Le pratiquant recherche un mouvement parfait, pour pouvoir transcender à la fois l’esprit et le corps.

La gestuelle esthétique résulte d’une chorégraphie codifiée. Atteindre précisément la cible est la conséquence de l’équilibre correct d’un corps et d’un esprit disciplinés et harmonisés.

IMG_6489

Un grand maître allemand à démontré qu’en effectuant un geste parfait, on pouvait toucher une cible de 26 centimètres de diamètre à 28 mètre de distance dans le noir ! Tout est une question de maîtrise !

Le tir lui-même se déroule en huit phases distinctes et consécutives, appelées « hassetsu ». L’archer apprend et suit cette succession très structurée de phases. C’est une chek-list d’étapes et de détails pour organiser les mouvements hiérarchisés du tir en incluant le moindre élément. Elles sont nommées par des termes japonais :

  1. Ashibumi : « enracinement des pieds ».
  2. Dozukuri : « affermissement de la posture ».
  3. Yugamae : « éveil de la vigilance ».
  4. Uchiokoshi : « élévation de l’arc ».
  5. Hikiwake : « extension répartie ».
  6. Kai : « union ».
  7. Hanare : « séparation ».
  8. Zanshin : « persistance de l’esprit » ou « continuation du tir ».

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour la démonstration les archers ont tiré debout, mais dans la pratique « normale » il faut effectuer les tirs à genoux.

L’arc en lui-même est très impressionnant, car très grand. La poignée se situe au 1/3 de l’arc. Traditionnellement il était fait en bambou, mais ceux que vous pouvez apercevoir sont en fibre de verre ou de carbone.

Un sport très inspirant qui lie la spiritualité avec le tir-à-l’arc.


Le sport, lui, est plus orienté vers la finalité, toucher la cible et si possible dans le centre !
De 7 à 77 ans, vous pouviez vous exercer à maîtriser l’arc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


A bientôt et rendez-vous demain à 10h pour toujours plus de sport !